menu

Shiatsu

Bénéfice

--> retour à la page des massages

Le shiatsu, originaire du Japon, est une forme de manipulation thérapeutique, administrée avec les pouces, les doigts, les paumes, les coudes afin d'appliquer une pression sur la peau et corriger le mauvais fonctionnement interne, en rétablissant le flux énergétique.

MasunagaDans un premier temps, il favorise le bien-être, aide à lutter contre le stress et permet de transformer et d'améliorer son potentiel vital.

Le shiatsu, par ses différentes pressions vise à rééquilibrer l’organisme dans sa globalité.

Il est bénéfique pour tous, son objectif étant d'utiliser la force de guérison naturelle de la personne pour corriger tout dysfonctionnement interne, détendre ou tonifier le corps, apaiser le mental, rétablir un équilibre énergétique, retrouver un profond bien être.

Utilisé de façon préventive, il permet de renforcer l'énergie vitale ou le "Ki", d'améliorer sa condition physique et mentale.

C'est sur la qualité de l'échange, de la relation "praticien-patient" que s'appuie l'efficacité du traitement. Son objectif n'est pas de réparer la mécanique humaine, mais d'aider toute personne à trouver un bien être total.

Ce bien être comprend également une dimension spirituelle: l'être humain situé entre le ciel et la terre, occupe une place dans l'univers et a le souci de donner un sens à sa vie, a la possibilité d'être créatif et de prendre en main son destin.

Le zen shiatsu, basé sur cette conception globale, unitaire de la vie, permet au praticien autant qu'au patient d'accéder à cette dimension, de développer un art de vivre.

Origine

Zen Shiatsu

Histoire du shiatsu au Japon

Le shiatsu fut créé au Japon au début du 20ème siècle, issu des pratiques anciennes du "amma" et du "do in", associé aux techniques manuelles d'origine occidentale, comme l'ostéopathie et la chiropractie. Il fut reconnu officiellement par le Gouvernement japonais en 1964 sous cette appellation.


Shizuto Masunaga et le Zen Shiatsu


MasunagaNé à Hiroshima en 1925, initié très tôt au shiatsu par ses parents, diplômé de l’université de Kyoto en psychologie, il crée l’institut Iokai. Il est reconnu pour avoir été le premier à établir les bases théoriques d’une «thérapeutique shiatsu».
Il développe sa propre méthode de traitement basée sur ses nombreuses années d’expérience clinique, il s’appuie sur la conception chinoise du yin et du yang pour définir deux états « kyo » et « jitsu » qu’il faut tonifier et disperser de façon à rétablir le flux énergétique dans le corps.

Notoriété reconnue au Japon, il se situe avant tout comme un missionnaire, un chercheur passionné qui voua sa vie au shiatsu.

Martine Berger, décembre 2011